Les lundis 2019

lundi 17 juin : Russula convivialis

Nous avons choisi cette Russule peu fréquente pour illustrer une séance plutôt animée, même si les nuits encore fraîches semblent retarder la poussée estivale. De nombreux inocybes ( dont I. kriegelsteinerii), pas mal d’amanites et de russules étaient cependant au  rendez-vous.

 

lundi 3 juin : une vraie poussée !

On aura beau dire, la pluie est quand même LE facteur déclenchant. Des Russules, des bolets, des inocybes, des tricholomes, un vrai début d’été s’est amorcé ce lundi. Voici de jolis Bolbitius reticulatus var. aleuriatus, ou simplement Bolbitius reticulatus, suivant les auteurs.

 

 

Lundi 21 mai : une belle calvatia

les classiques printaniers ont fait leur apparitions ( Entoloma clypeatum, les Agrocybes classiques, etc…), mais la vedette fut ce bel exemplaire de Calvatia utriformis

 

 

Lundi 13 mai : nettement mieux !

Quelques pluies, des températures moins hivernales, et les champignons sont de retour. Les premiers agarics, les premières amanites ont fait leurs apparitions, et même quelques bolets ! ( Boletus erythropus, Leccinum duriusculum). Parmi ces banalités qu’on est bien content de revoir, ont trônés deux raretés, Leucocoprinus lanzoni, et Lactocollybia variicystis !

 

 

Lundi 6 mai : un gymnopilus peu fréquent !

Il s’appelle « neerlandicus » (anciennement Hebelomina neerlandica), une épithète correspond bien aux températures glaciales de ces derniers jours. cette récolte est venue à point nommé agrémenter nos étalages bien peu approvisionnés. La photo de droite montre les cystides capitées typiques de l’espèce.

 

 

Lundi 15 avril : pendant les frimas

Les conditions climatiques n’ont  décidément pas fini d’alimenter les conversations. Les grands froids de ces derniers jours ont eu raison des velléités de pousse, mais nous avons pu voir quelques classiques dans nos assiettes, morilles, pezizes ou autres helvelles, et des Inocybe posterula égarés. Nous avons quand même retenu ces Cortinarius anthracinus, récoltés du côté de La Roche-Guyon.

Lundi premier avril : un peu mieux !

Malgré de mauvais augures concernant une sécheresse qui s’installerait déjà, on a pu voir quelques champignons à lames, parmi les classiques de début de saison : des saprophytes comme les lépistes les coprins ou les psathyrelles, qui ont accompagné les premières morilles et gyromitres. Les premiers inocybes de l’année sont beaucoup moins banals, puisque ce sont des Inocybe ochroalba, rapportés de Sologne :

Lundi 25 mars : débuts laborieux

Après des mois de janvier et février traditionnellement creux, le mois de mars s’est avéré également peu propice en découvertes sortant de l’ordinaire. Les traditionnels ascomycètes ont néanmoins fait leur apparition ( Geopora, Sarcoscypha, Peziza etc..) ainsi que ces moins habituels Plicaria endocarpoides :

Lundi 14 janvier 2019

Encore quelques espèces intéressantes cette semaine, profitons-en car les frimas s’annoncent…Voici des peu courants Melanoleuca iris, et des Nothopanus ( anciennement ossicaulis) lignatilis

 

Lundi 7 janvier 2019

Après une année 2018 extrêmement décevante, nous formons tous des vœux pour que l’année 2019 nous soit propice. Ca commence plutôt bien, un redoux a marqué ce début d’année, avec la réapparition de champignons  habituellement plus précoces, comme Inocybe xanthocephala. Nous avons relevé cet intéressant Lenzites warnerii pour cette semaine, concurrencé par Coprinopsis lotinae dont nous n’avons pas de photo in situ….