Saisie des données du bulletin : appel à bénévolat

Paris, le 19 juin 2021

 

Chère adhérente, cher adhérent,

A l’ère des banques de données, il est d’une grande importance pour la mycologie française que les informations concernant les espèces connues et récoltées sur notre territoire soient aisément accessibles dans une telle banque.

Le muséum d’histoire naturelle a mis en place un système d’information destiné à collecter toutes les données naturalistes sur un même portail. Pour les champignons, comme pour la flore et la faune, l’inventaire national du patrimoine naturel y est accessible sur le site https://inpn.mnhn.fr/. S’y trouvent désormais également réunies les données mycologiques de Fongifrance, ainsi que l’ensemble des données disponibles provenant d’inventaires régionaux.

Cette sorte de course au gigantisme que l’on observe entre les grandes banques de données naturalistes s’explique par l’urgence grandissante qu’il y a à recenser le monde vivant dans son ensemble, en particulier celui des champignons. Ces recensements sont, entre autres, nécessaires à l’établissement des listes rouges nationales, de la liste française en particulier, car ils sont indispensables pour attester de la disparition des espèces.

Telle est la raison pour laquelle nous sollicitons aujourd’hui votre concours.

Pour mener à bien cette entreprise de recensement, nous lançons une campagne destinée à collecter les données mycologiques contenues dans le Bulletin de la Société mycologique de France, qui est sans doute la plus importante source d’informations mycologiques nationale : depuis 1885 y sont consignés des listes d’excursions, des comptes rendus de congrès, des communications diverses et plusieurs milliers d’articles traitant des champignons trouvés en France.

La tâche peut paraître très lourde au premier abord, mais en réalité elle se résume à repérer les « données naturalistes » utiles dans les pages de notre bulletin, pour ensuite les saisir dans le module bibliographique de FongiBase (FongiDoc).

Plus précisément, pour chaque champignon, en plus de son nom, il s’agit de noter la date et le lieu de récolte, et le nom du ou des récolteurs ou déterminateurs. Cette simple suite de données constitue à elle seule un enregistrement valable au sein de la base de données. Les données manquantes seront à traiter au cas par cas et, par ailleurs, toute donnée complémentaire pourra s’avérer intéressante à consigner.

Pour ce qui est de l’équipement, un ordinateur avec accès à l’internet suffit.

Nul besoin de posséder d’importantes connaissances mycologiques, car après une rapide formation, les données à retenir seront facilement repérées.

Si vous souhaitez apporter votre pierre à l’édifice, la SMF mettra à votre disposition les bulletins qui pourraient vous manquer et fournira l’accompagnement nécessaire, le cas échéant.

Nous espérons que vous serez nombreux à saisir cette occasion de parcourir à nouveau les pages de notre bulletin et d’œuvrer à une cause importante en enregistrant le maximum d’informations dans FongiDoc.

Laetitia Marey et Patrice Lainé restent à votre disposition pour répondre aux questions que vous pourriez vous poser sur cette campagne, ses modalités et les détails de son organisation. N’hésitez pas à les contacter.

 

Bart Buyck Président de la SMF

 

                                             laetitiamarey@sfr.fr                                  laine.patrice@bbox.fr